Boutons du pubis, origine et traitement !

Le pubis est l’une des parties les plus intimes chez tous les sujets quelque soit leurs sexes. La présence de boutons qu’elle soit anodine ou pas, doit attirer l’attention. Il est donc important de savoir s’il s’agit d’une allergie, d’une maladie sexuelle, ou d’une autre pathologie. A ce sujet quelques pistes peuvent être exploitées pour déceler à temps, un éventuel problème grave de santé.

Causes probables des boutons du pubis

Qu’il s’agisse de cloques, ou de lésions, la présence de boutons sur le pubis provient généralement d’infections. C’est du moins ce qu’affirme un blog féminin spécialisé dans le domaine. Il s’agit le plus souvent d’infections fongiques qui provoquent d’énormes gênes dues aux démangeaisons. L’infection du virus Molluscum Contagiosum peut provoquer aussi des boutons sur le pubis.

Le contact avec le latex ou une autre substance peut entraîner l’apparition de boutons sur le pubis. Ces derniers peuvent apparaître à la suite de réactions immunitaires. La plus connue reste le Psoriasis. Les IST sont également l’un des principaux vecteurs de boutons sur les parties intimes. Il s’agit de :

  • l’herpès génital qui se manifeste par des boutons purulents douloureux
  • les verrues génitales qui proviennent du virus HPV l’un des plus courants sexuellement transmissibles.
  • la syphilis qui entraîne carrément des ulcérations.

Approches de traitements

De façon basique les boutons au pubis se traitent par le biais de crèmes fabriquées à base d’hydrocortisone. Les infections sexuellement transmissibles disposent pour la plupart de traitements. La prise d’antibiotiques est par exemple la solution pour traiter la syphilis. Les verrues quant à elles se soignent par chirurgie ou par voie médicamenteuse, tout cela dans un environnement propre et sec.

Les sujets qui sont envahis au pubis par les poux peuvent recourir à certains médicaments mélangés à de l’eau chaude. Quant aux cas d’allergie, il est juste conseillé d’éviter au maximum le contact avec l’élément allergène.